Retour à liste des rues anciennes

 RUE RENÉ D’ANJOU 
De la rue des Loups au cours Léopold

Cette rue fut percée en 1760, à travers les anciens remparts, pour relier la Ville Vieille au cours Léopold, dont on projetait alors l’aménagement. A son emplacement se trouvait, au Moyen Age, un des deux cimetières du Terreau, entourant l’ancienne église Notre-Dame (voir rue des Etats). En 1550 fut construit, sur ce cimetière, l’Arsenal de Chrétienne de Danemark, agrandi sous Charles III, et occupant toute la place de cette rue jusqu’à l’hôtel des Loups. La rue actuelle fut tracée à travers des dépendances de l’Arsenal et le bastion dit de Danemark. Anciens noms :Nouvelle rue Notre-Dame (à cause de l’église du même nom, aujourd’hui disparue, du parvis de laquelle elle partait). Rue de la Munitionnaire, puis de la Manutention (magasins militaires établis dans l’ancien arsenal en 1768). Dénommée en 1928. René d’Anjou (1409-1453), né à Angers, duc de Lorraine et de Bar à partir de 1431, dit le bon roi René. Héritier du duché de Bar, il épousa, en 1420 la fille du duc de Lorraine Charles II. Par ce mariage fut réalisée l’union des deux maisons de Lorraine et de Bar, qui furent si longtemps rivales. L’histoire retient de lui qu’il fut, pardessus tout, un prince humaniste, aimant les arts et la littérature. II eut une des cours les plus brillantes et les plus raffinées du XV° siècle.

Retour à liste des rues anciennes